AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de Shikarei

Aller en bas 
AuteurMessage
Shikarei
Frère
Frère
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Journal de Shikarei   Ven 23 Mai - 15:13

Taille : 1 mètre 75 .
Yeux : Verts .
Cheveux : Courts et noirs .
Signe particulier : Une cicatrice lui barre l'oeil gauche et il porte le tatouage Servir et Protéger sur ses épaules et son bras droit .


Physique :
Aquilonien assez jeune , son corps s'est formé au contact constant de la nature , chasseur dans son village des marches Bossoniennes , il manie avec dexterité son arc et peut chasser indiféremment Bêtes , Démons ou Hommes . Plutôt petit , il n'en reste pas moins capable de se défendre au corps à corps si le besoin s'en fait sentir . Depuis quelques temps il sent des picotements au niveau de son front .


Psychologie :
A force de vivre plus souvent dans la nature dans le cadre de son travail qu'en ville , Shikarei a du mal a s'exprimer quand il est en présence de beaucoup de monde . D'un naturel silencieux , quand il parle c'est pour exprimer ses profondes convictions .
Il fait difficilement confiance aux autres et la vie qui lui a été arrachée par les Pictes n'a rien fait pour arranger les choses , mais lorsqu'il offre son amitié , elle est sans limite et sans contrepartie .
Actuellement se découvrant descendant d'un clan pourchassé , il tente de comprendre son nouvel héritage et ses implications .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikarei
Frère
Frère
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Shikarei   Lun 9 Juin - 23:56

La chasse avait été bonne , les forêts des Marches Bossoniennes regorgaient de gibiers . Il n'étais parti que depuis quatre jours qu'il revenait au village sufisemment chargé de peaux et de viandes pour le ralentir sérieusement . Avec un peu de chances , à son retour , il trouverait l'une de ces caravanes qui empruntaient la nouvelle route reliant sa petite bourgade au joyau d'Aquilonie , Tarantia . Ces derniéres raffollaient des produits exotiques des régions frontaliéres que les Aquiloniens plus aisés s'arrachaient à prix d'or .

Cette route avait amenée avec elle toutes sortes de personnes . Un prêtre de Mitra était arrivé un matin pour remplacer l'acolyte qui oeuvrait au bien-être spirituel de la petite communauté , l'avaient suivi des ouvriers et en peu de temps , en lieu et place de la cahute misérable mais sacrée s'élevait un véritable temple fait de pierres .
Divers marchands s'étaient ensuite pressés sur cette route , des colons venus refaire leur vie , des représentants de l'administration royale ...
Le dernier et non moins surprenant fut un jeune noble qui vint revendiquer la suzeraineté sur les terres environnantes au nom de l'un des Comtes de la noblesse Aquilonienne .

Tout ce petit monde avait redonné vie au village , des bâtiments en pierre étaient apparus et même la petite rue principale avait été pavée . Ces changements effrayaient Shikarei plus habitué à la solitude de ses forêts natales et à une vie plus sauvage mais non moins enrichissante . Certes la vente du produit de sa chasse lui permettrait de faire de substantiels bénéfices et il allait pouvoir envisager sereinement sa vie avec la jeune Eluyse , lui offrir le mariage dont elle rêvait , mais quelque chose dans cette fébrile agitation le mettait mal à l'aise . Pour cette raison il passait de plus en plus de temps dans les bois et les collines , son arc à la main , entouré du seul bruit de la nature qui aurait effrayé les nouveaux citadins .

Alors qu'il progressait vers le village , une odeur de fumée vint lui chatouiller les narines . Prenant d'abord cela comme la preuve que le village avait grandit en terme de population , c'est le silence de cette nature qui l'avait accompagné ces derniers jours qui l'alarma . Il déposa son fardeau sous la souche d'un arbre qu'un éclair d'un orage récent avait abattu . Allégé , c'est en silence qu'il s'approcha de l'orée des bois . Au fur et à mesure de sa progression il remarqua des traces , au début éparses et que seul un bon pisteur aurait vu , puis se rassemblant , faisant fi de toute prudence , leur proie proche et endormie . Juste avant la derniére ligne d'arbres ils n'avaient plus rien fait pour se cacher , la végétation avait été écrasée par une centaines de pieds .
Soudain un cri , inquiet , Shikarei sorti du couvert des arbres pour découvrir une triste réalité . En contrebas le village flambait , le temple gisait effondré . La rue pavée était recouverte de sang , celle des vieillards et des plus faibles égorgés à l'exterieur de leurs demeures . Le nobliau était pendu à une poutre calcinée , dans ses habits de soie , une tâche sur son entrejambe laissant aisément imaginer avec quel courage il avait fait face aux envahisseurs , les Pictes .
Réalisant à qui il avait à faire pour les avoir combattu lorsqu'il faisait parti des éclaireurs de l'armée Aquilonienne , il tenta de se rappeler ce qu'il avait appris à leur sujet . Lorsqu'ils faisaient un raid sur une zone habitée , les Pictes laissaient toujours des sentinelles en bordure de leur zone d'action pour se garder d'une attaque dans leur dos . Alors même qu'il se remémmorait ce détail , il sentit une présence derriere lui . Mais il était trop tard , avant de pouvoir se retourner , un rude coup sur la nuque le fit s'effondrer .

Il sentit vaguement qu'on le trainait vers le bourg en ruine , des gémissements apeurés l'accueillir lorsque deux bras robustes le lâchérent et des rires gras fusérent . Luttant contre la douleur , il releva la tête pour découvrir sa douce Eluyse allongée non loin , la gorge tranchée alors qu'un groupe de Pictes la besognaient à tour de rôle . Son esprit rejoignit son corps dans la souffrance et il sombra dans les ténébres . Alors même qu'il semblait se noyer dans la douleur et la tristesse un appel se fit ressentir , pas vraiment quelqu'un qui vous hèle dans la rue , mais plus un sentiment d'urgence , une personne semblait chercher à le contacter directement à travers son esprit ...

Les Pictes rassemblérent les plus belles femmes du bourg se les montrant en riant , présage funeste de ce que serait leur vie dorénavant . A l'autre bout du village , les hommes les plus robustes qui avaient échappés au carnage prirent la direction du sud ouest vers la côte sous une escorte Picte visiblement pressée de rentrer chez elle prendre du bon temps . Les captifs les plus mal en points furent déposés sans ménagements dans une charette et la petite troupe se mit en route . Peu arriveraient à destination , mais ceux qui ne survivraient pas seraient les plus chanceux . Pour les autres , une vie de souffrances à bord des galéres pirates serait leur seul avenir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikarei
Frère
Frère
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Shikarei   Mar 10 Juin - 16:51

Le bois craquait de partout , le dernier éperonnage avais finit d'achever la structure de la galére . Coincé entre deux bancs de rameurs , Shikarei se démenait comme un beau diable pour se dégager mais le corps de son compagnon esclave pesait de tout son poids . Soudain plus un bruit , le chasseur avait beau tendre l'oreille au dessus de l'eau qui commençait à monter , plus rien ne semblait bouger . Reprenant son souffle , il s'accorda une pause pour reposer ses muscles endoloris , il avais à peine cessé de se débattre que la coque céda sous lui . L'eau le submergea , complétement dégagé de toutes entraves en dehors du bout de rame auquel il étais attaché , il se laissa couler lassé de se battre . Il ne savait plus depuis combien de temps il étais esclave à bord de ce navire puant , mais il avais été le seul de son groupe à tenir aussi longtemps , et il savais que c'étais à la voix qu'il entendais dans sa tête qu'il le devait .

Au début il s'étais cru fou , il aurait lui même cru cela de n'importe qui lui annonçant entendre des voix , même venant d'un prêtre ... Puis la voix lui avait donné une bouée a laquelle se raccrocher en ces temps difficiles , il n'essayait jamais de lui parler et l'écoutais juste . Elle lui parlait d'un peuple , son peuple qu'il avais oublié , de ses coutumes , du temps où rien ne les menaçaient , puis un jour ils avaient été chassés comme des bêtes , quelques rares survivants se fondant dans la population d'autres nations pour se proteger . Et si il étais capable de l'entendre c'est qu'il en étais l'un des descendants , et aujourd'hui d'autres allaient avoir besoin de lui .

La galére commença à couler vers lui le ratrappant doucement dans les profondeurs , elle allait l'entrainer avec elle et tout serais finit , il n'avais aucune raison de se battre à nouveau , il avais déjà tout perdu lorsque sa vie lui avait été enlevée par les Pictes .
- NON !
La voix se fit soudain insistante .
- Tu n'a pas le droit , d'autres comptent sur toi , une nouvelle vie t'attend , des vies que tu pourras préserver grâce à ton bras , trouve-nous . Protége-nous ...
Rouvrant les yeux il vit les débris de la galére pirate passer de part et d'autres autour de lui sans le toucher lui dégageant un couloir vers la surface . Shikarei presque à court d'air commença a nager pour reprendre son souffle , de plus en plus vite , ses muscles n'avaient jamais travaillés autant même sous la morsure du fouet . Et pourtant il n'allait pas assez vite , il avais été privé d'oxygéne trop longtemps , un voile noir lui couvrit les yeux ...

Le soleil lui réchauffait agréablement la peau , cela faisait si longtemps qu'il ne l'avais pas senti , enfermé dans la cale ou attaché à son banc de rame il n'avais plus eu l'occasion de prendre l'air . Réalisant cela il se redressa brusquement et fut pris de vertiges .
- Doucement mon gars , tu as survécu va pas faire de bêtises maintenant que tu es sur la terre ferme .
- Où suis-je ? demanda Shikarei , la bouche encore pateuse .
- Sur l'une des îles des Barachas , Tortage . La marée t'a déposé sur le rivage et je t'ai trouvé .
Shikarei allait poser d'autres questions quand le viel homme qui l'avait trouvé lui posa une main sur la bouche .
- Chaque chose en son temps mon garçon , commence par boire et repose toi , tu es passé par beaucoup de difficultés , n'allons pas t'en rajouter .

Il lui tendit une outre d'eau fraiche que l'Aquilonien s'empressa d'accepter . Il étais en vie , et même si il n'avais jamais cru tant que ça dans les dieux c'étais surement un signe . Il avais un clan à retrouver et surtout une nouvelle vie à chérir et à proteger , il ne laisserait pas ce qui s'étais déjà produit pour lui comme pour ses ancêtres recommencer .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shikarei
Frère
Frère
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Shikarei   Mar 10 Juin - 19:40

Shikarei pris son temps pour viser , restant en position l'arc bandé , d'autres que lui auraient déjà lâché leur fléche ou auraient craqués devant la force qu'il fallait pour tenir aussi longtemps son arc ainsi . Un mouvement , le visage du despote face à lui , l'éclaireur décrocha ses doigts de la corde , la fléche fusa droit sur l'oeil du tyran de Tortage qui s'effondra raide mort . Il avais finis la mission que les résistants lui avaient donnés , avec ça il avait retrouvé toute son adresse d'autrefois , il avait pu s'équiper et venait à l'instant de gagner son billet retour pour le continent . Il s'étais bien renseigné sur l'existence du clan , mais avec ses faibles indices il n'avançait pas beaucoup et quand il avait eu le malheur la premiere fois de décrire le don dont les membres semblaient affublés ils n'avaient reçus que des regards noirs et la personne était partie voir la garde , Shikarei ne s'étais pas éternisé .
Avec le continent il pourrais visiter les bibliothéques et croiser surement quelques érudits pour lui répondre sans lui jeter des pierres , mais avant tout il avais une derniere chose à faire ...

Le soleil tapait durement les voyageurs dans les monts frontaliers , quand ce n'étais pas les créatures hostiles de plus en plus nombreuses ces derniers temps ou bien l'armée d'invasion Némédienne . En bon éclaireur , Shikarei évitais soigneusement les routes et circulait seulement de couverts en couverts toutefois dans ce col il n'avait pas le choix et dû emprunter la route .
Il approchait de la fin de ce chemin idéal pour une embuscade quand il sentit une présence . Pourtant il n'y avais aucun bruits ... Shikarei se toucha le front et la sensation se fit plus forte , à la fois similaire et légérement differente de la voix qui ne lui avais plus parlé depuis sa noyade avortée . Essayant d'en avoir le coeur net , il avisa un rocher surplombant la route , jouant de ses muscles sous sa tunique il entreprit l'escalade et attendit .
Un guerrier s'avançait à son tour dans le col , tirant un rhino de guerre par les rennes , plus ce dernier approchait plus la sensation dans sa tête se fit forte , avait il trouvé un membre de ce fameux peuple ... Comme en écho le voyageur s'arrêta , les sens en alerte et sa lame sortie .

- Baisse ta lame! Ou ta dernière vision sera celle du roc qui borde ce sentier.
Il valait mieux être prudents dans ces terres et devant certains phénoménes . Le guerrier obtempéra .
- Je ne vous veux aucun mal, ami. Baissez donc cela .
- Pas avant que tu ne rengaines ton épée .

Shikarei s'avisa que chaque mouvement de l'homme étais calculé et qu'à la moindre inattention il pourrais sentir la lame de ce dernier sous sa gorge .

Aprés que l'homme ai remis son épée au fourreau la conversation s'engagea . Mako de son nom semblait à la recherche d'une personne , il étais un peu emprunté , surement un noble courant les routes par necessité ou folie . Il s'avéra que leurs routes se suivaient au moins un temps et Shikarei proposa qu'ils se rendent à Tesso ensemble . Mako tenta bien de refuser mais l'éclaireur préférais garder un oeil sur ce dernier . Ils passérent ainsi deux jours côte à côte se surprenant a raconter leur vies comme si toutes barriéres entre eux avait disparues . Durant tout ce temps l'impression que cet homme et lui même étaient reliés par un pouvoir particulier ne quitta pas Shikarei . Il avait peut être trouvé son premier indice ...

Ils arrivérent au village le matin du troisiéme jour sans soucis particuliers et se serrèrent la main prêts à se séparer . Tous deux ayant des impératifs , mais Shikarei se jura de le retrouver afin d'éclaircir certains points , lui laissant toutefois un endroit où le contacter .
Sans s'arrêter il reprit la route des Marches Bossoniennes , il avais une sépulture à honorer avant de se lancer définitivement dans sa nouvelle vie , et ce jour là Mako serait surement une clé .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Shikarei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Shikarei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Existe-t-il un journal des logs ?
» Nuvi 1490T - Recupération des données du journal de trajet dans Mapsource
» Enregistrer puis reproduire journal de trajet Nüvi 465T camions
» cahier journal
» Effacer le journal actif du Navigator V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Exploits {Section RP} :: Journal de bord des Tuataras-
Sauter vers: