AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal de Nogusta.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Journal de Nogusta.   Mar 27 Mai - 21:36

Age : 38 ans. (màj régulière)
Taille : 1 mètre 85
Yeux : orangés.
Cheveux : mi-longs noirs avec deux tresses.
Signe particulier : longue cicatrice sur le torse. Deux cicatrices parallèles sur la joue gauche.
Métier: Architecte.

Physique :

Nogusta dit "Le Noir" est Stygien.Il a la peau très bronzée.Bien qu'étant un homme de l'ombre,il est assez grand et large d'épaule. Ses muscles se sont formés par le travail,en passant son adolescence à tailler des rochers,à tirer des blocs de granit à la force de ses bras.Le besoin de nourriture forca Nogusta à chasser,partageant ses proies avec les prédateurs des contrées désertiques,comptant les lions,les crocodiles sans oublier les bandits,Nogusta garda une marque indélébile,une cicatrice partant de son épaule droite pour finir au coté gauche de son bassin.Le Noir à les cheveux mi-longs,noirs avec deux tresses.Ses yeux orangés ne laissent transparaitre aucune émotion.

Psychologie :

Les dures journées de travail acharné sous les coups de fouet ont forgé Nogusta.Il apprit à aller au bout de ses forces,repousser ses limites quand les coups de fouet ne lui laissaient aucun répis.Le Noir travailla son mental et son esprit,en apprenant a dompter sa peur,la douleur et ses émotions pour devenir plus fort.


Dernière édition par Nogusta le Mar 5 Aoû - 18:12, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Mar 3 Juin - 21:45

Depuis bien longtemps, Nogusta savait ce qu'il voulait faire..il voulait devenir architecte.Voir les batiments,autrement que sous les coups de fouets,la sueur et les muscles endoloris. Le Noir devait d'abord accomplir une multitude de quetes,tuer..dépouiller..survivre après avoir passé trop de temps sous le joug des gens aisés et importants de Stygia.

Les meurtres et les vengeances,autant de choses que Nogusta n'aimait pas accomplir,mais il devait survivre.. au prix de la vie de bandits,d'hommes corrompus,des traitres et de voleurs sans honneur.. pour lui permettre d'atteindre le marais du lotus pourpre et libérer son esprit enchainé.Il allait enfin pouvoir passer du statut d'esclave,au statut d'homme libre.

Le Noir bouillonnait de l'intérieur quand il vit le village du marais..et pourtant,il n'eut qu'un soupire ne laissant transparaitre aucune émotion.A l'intérieur de la ville,il trouva une architecte qui lui donna ses premières missions..et à n'en pas douter,un dur travail l'attend a présent.

Le voila aujourd'hui Architecte et surtout,le voila libre d'esprit.Les images des coups de fouet peuvent laisser place aux images d'un village prospère imaginé par sa plume..

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Mar 10 Juin - 19:57

En peu de temps les idées avaient germées dans la tete de Nogusta. Après des heures passées dans un bureau sombre éclairé par une lanterne,les calculs et les formules s'étaient déroulées sur le papier comme une source qui coule et ne se tari jamais. Le Noir était maintenant épuisé mais le résultat était là.

Les ressources fournies par l'effort de tous les Tuataras souffiraient bientot pour contruire le donjon et la base du village. Mais Nogusta s'inquietait pour autre chose,qui ne concernait que lui..

Il était confronté à un probleme,les contrats dont il disposait était très risqués. Il s'agissait pour la plupart,de contrats dans le champ des morts visant les Vanirs. Il n'avait plus qu'une solution.. l'entrainement poussé sur des contrats sans risque et aussi des contrats sur des personnes dont il ne connaissait que le nom et le moyen de les reconnaitre. Des contrats qu'il avait eu l'habitude d'accepter pour gagner sa vie....

Il avait un autre choix,il avait entendu parlé de l'arène de Tarantia ou se déroulait de terribles combats entre combattants voulant la victoire a tout prix.

Le Noir devait prendre maintenant une décision pour conjuguer ses deux métiers bien différents.

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Mar 10 Juin - 21:32

Ce soir là, Nogusta était entré par effraction dans la demeure d'un homme aisé du quartier noble de Tarantia..simplement parce qu'il était sûr d'avoir à sa disposition assez de parchemins et d'encres. Il sorti une boite de son sac. C'était là qu'il mettait tous les contrats qu'il recevait dans la journée.

Le Noir était assis au bureau du noble,et faisait des esquisses du futur donjon. A cette heure tardive,il n'y avait aucun risque que le noble,vivant seul,soit encore levé. Nogusta le savait et était détendu. Ces actes,même s'ils sont punissables, étaient devenus banals pour lui..il entrait,faisait ce qu'il avait à faire,puis repartait sans laissé aucun signe de sa visite.
Si le noble prévenait les gardes et que Nogusta se faisait prendre,il risquait d'etre sanctionné a coups de fouet.
Cette idée fit sourire Le Noir. En y repensant,depuis l'age de 14 ans,il avait vécu sous les coups de fouet..
Son sourire s'éffaça aussi vite qu'il était venu.

-Non,plus jamais ca! ,grogna-t'il en serrant les poings.

Son regard se porta sur la boite,celle qui contenait ses contrats. Dans la journée il n'en avait eu qu'un seul.. mais il n'était pas sans interet. Il se détendit à nouveau et ouvrit la boite pour saisir le parchemin.

Il le lu pour la seconde fois de la journée.

<Le Noir, "Nous" avons une fois de plus besoin de vos services. Pour ce contrat, "Nous" souhaitons que vous fassiez preuves d'aucune pitié.
La nuit dernière,un homme et ses deux complices sont entrés dans un batiment,ont assassiné un commercant et violé sa fille. Elle a été laissée pour morte mais le couteau n'a pas touché le coeur et elle a survécu pour désigner ses aggrésseurs. Il s'agit d'un vétéran de l'armée de Tarantia qui devait etre remercié pour ses bons et loyaux services malgrès son jeune age..comme beaucoups d'autres...
Ne les ramènez pas,je les veux morts.Pas de procès public,c'est mauvais pour le moral des troupes. Ne rapportez pas leurs têtes,votre parole "Nous" suffit.

Signé,"Nous".


Nogusta était fier de cela,en peu de temps il s'était refait une vie et il avait une confiance innébranlable en lui meme. Une confiance qui se répercutait sur les clients qui lui confiait des contrats.

Il était temps de se mettre en route,la nuit était déja tombée depuis quelques heures,le moment était parfait pour sortir de la ville sans etre vu. Le Noir enroula son parchemin et le rangea dans sa boite,avant de la remettre dans son sac.

Il referma le pot d'encre et sortit sans laisser de traces pour se mettre sur la piste de ses proies.

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Lun 23 Juin - 20:57

Nogusta n'aimait pas la neige,pas seulement parce qu'il était Stygien,mais aussi parceque dans ce lieu glacé,tout était noir ou blanc..sans aucune délicate nuance de gris.

Il regarda le ciel. Il était encore dégagé. Pas de neige fraiche ce soir,la trace de ses proies seraient encore visibles a l'aube. Dans des conditions normales,il aurait enroulé son écharpe sur son visage... mais ce n'était pas une bonne idée lorsque l'on traquait 3 hommes aux abois.

Le cheval fatigué trébucha dans la neige mais parvint à recouvrer l'équilibre. Cette frayeur lui permi d'appercevoir un cabane pratiquement recouverte par la neige. Un coup de chance alors que la nuit allait tomber..

Nogusta mit pieds à terre et attacha son cheval à un arbre,qui le couvrirait pour la nuit. Cependant le froid serait son pire ennemi,alors Le Noir le recouvrit d'un épaisse couverture sortie de son sac. Il laissa l'animal se nourir du peu d'herbe encore présente au début de l'hiver et fit le tour de la cabane.

Cette fois-ci,l'hospitalité Cimmérienne ne serait pas remise en cause. Dans une petite cheminée, un feu avait été préparé,certainement par le dernier habitant ou aventurier a l'intention de la prochaine personne qui trouverait la maison. Un homme prévenant. Nogusta blaya la neige tombée de la cheminé sur le bois et sortit sa boite à amadou de son sac. il frappa la pierre sur sa dague et l'amadou s'enflamma. Il approcha l'amadou du petit bois. Le feu prit vie.

Les pierres froides de la cheminée absorbait toute la chaleur du feu. Les minutes passèrent. Noguta vit un cloporte courir le lond d'une bûche tanids que les flammes montaient. Le bois bouga et le cloporte se retrouva presque hors de danger. Presque. Dans un feu ou le bois sec brule comme un champs de paille, un "presque" revenait à un arret de mort. Nogusta tira sa longue dague et posa la lame sur le bois,offrant ainsi au cloporte l'occasion de s'en sortir. L'insecte s'approcha de la lame avant de s'en détourner et de basculer dans les flammes.


-Imbécile, fit Nogusta. Cette lame,c'était la vie.

Nogusta rangea sa lame et s'allongea sur le lit avant de tirer la couverture sur lui.

Dehors,le vent hurlait.

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Lun 4 Aoû - 22:29

Après une nuit reposante et méritée,Nogusta se glissa hors de son lit. Assis au bord de son lit et encore a moitié endormi,il reveta sa chemise. Un rapide coup d'oeil par la fenetre lui assura qu'il n'avait pas neigé pendant la nuit et que Feu d'étoile ,son cheval était toujours là. Du feu de la veille,il ne restait que des braises encore chaudes,laissant échapper une petite fumée. Nogusta retira le cendres avant de préparer un nouveau feu,de quoi réchauffer le prochain voyageur qui découvrirait la maisonnette.

Bien réveillé à présent,Nogusta rassembla son bardage,rattacha ses dagues à son ceinturon,et se mis en route. Les conditions étaient bien plus favorables que la veille,et comme Le Noir le savait,ces proies n'avait pas passé une aussi bonne nuit que lui. Ils ne seraient donc pas aussi frais aujourd'hui..
Une heure après s'etre remis en route,dans un voyage sans embuches,Nogusta avait retrouvé la trace des trois hommes. L'un d'entre eux était grand et blond,aux larges épaules;sans doute le vétéran. Nogusta se rapprocha un peu plus. Le vétéran était entouré de ses deux hommes de mains..des soldats en uniformes,de carrures moyennes et ressemblants a l'homme "type". Il ne restait plus qu'a attendre. Nogusta connaissait bien le vétéran,c'était un bon officier,qui avait mérité ses galons sur un champ de bataille. Depuis quelques années déja,le vétéran avait des problemes de vessie et devait se soulager assez souvent dans la journée,après avoir recu un éclat de métal mal placé.

-Bon sang! avec ma part,j'irais dans les bordels et je me la coulerais douce pour le reste de ma vie! s'écria un soldat.
-Ah moi j'acheterais une ferme et je me trouverais plusieurs femmes! C'est vrai après tout,on peut en satisfaire plusieurs une fois qu'on aura revendu les bijoux pour avoir chacun notre part! répondit l'autre soldat.
-Et toi Malgoren qu'est ce que tu vas faire de ton argent? reprit le premier soldat.
Malgoren le vétéran,était assis,la tete dans ses mains,écoutant ses deux hommes,se demandant comment il avait pu se mettre dans cette situation.Il releva la tete,scruta les arbres autour de lui et fixa son regard sur l'homme qui lui posait la question.
-Je n'en sais rien..j'espere juste vivre assez longtemps pour traverser la mer et disparaitre sur l'autre continent.
-Pourquoi dis-tu ca?
-Parcequ'a l'heure qu'il est,ils ont surement déja envoyé un tueur sur nos traces,
rétorqua Malgaren.
-Et alors,meme s'ils ont envoyé un homme. On est trois,et il est seul non?
-Tu ne connais pas leur nouveau mercenaire..ca se voit. C'est un ancien esclave,une nuit,il s'est sorti de ses chaines,il est entré dans la tente,tuer et ressortir comme si de rien n'était..! Le lendemain on a retrouver 3 cadavres,mort dans leur sommeil,sans un cri,piqués d'une dague dans le coeur. Je sais que c'était lui car a l'époque..bin..j'étais le soldat de garde voila!
-Alors comment se fait-il que tu ne sois pas mort?

Quand le visage de Malgaren passa d'un rouge de honte,à sa couleur normale,il reprit la parole.
-Bin...c'est que...j'étais endormi alors il est passé sans me faire de mal,et puis je me suis réveillé et je l'ai vu les tuer de mes yeux! alors je suis parti et je suis revanu au petit matin quand l'alarme a été donné,en disant que j'avais poursuivis le tueur pour prétexter mon absence.
Pendant qu'il racontait son histoire,il s'était levé pour aller uriner contre un arbre,laissant son arme près du feu,avec ses compagnons.
-Vous auriez dû le voir jvous dis! Il peut suivre des traces que meme un limier n'arriverait pas a voir! Une ombre,il est entré et ressorti comme si le campement était abandonné! dit le vétéran.
-Je sais j'y étais, répondit une voix calme derrière lui.
Malgaren releva la tete,les yeux vide,le sang glacé. Son jet d'urine se tari aussitot. il referma son pantalon et se retourna. Autour du feu,ses deux compagnons étaient mort. L'un avait une dague plantée dans la jugulaire,l'autre dans le coeur. Leur sang se répandait dans la neige.
-Je savais que ca serait toi qu'ils enverraient. Ce n'était qu'une question de temps..je pensais...
-Oui je sais,traverser la mer et disparaitre.
-Comment nous as-tu retrouvé?
-La fille a survécu pour vous désigner toi et tes hommes.
-Oh Mitra soit louée! tu sais,je ne sais pas comment cela a pu se passer,j'en ai parlé hier soir devant le feu avec les autres,l'ai est devenu chaud,quelque chose de malfaisant était a l'oeuvre dans la pièce...!
-Toi et tes hommes..
-...Que vas-tu faire maintenant? tu vas me tuer et ramener ma tete a Conan?
-Non,"Nous" m'a dit que ma parole suffit.

Malagaren eu une lueur d'espoir.
-Alors euh...tu sais on a gagner un sacré butin,regardes. On pourrait diviser ca par deux,tu prendrais ce que tu veux,et on vivrait heureux et riche. Tu pourras dire a Conan et "Nous" que tu m'as tué.
-Je sais et c'est ce que je vais faire puisque tu seras mort.

Malgaren commenca a perlé du front et eut du mal a avaler sa salive.
-Non attends! Je vais le faire moi meme si tu veux bien..
Nogusta s'installa au coin du feu,plantant sa dague dans la neige. Malgaren sortit son couteau et s'entailla les veines du poigné puis il s'assit a son tour.
-Tu crois que je vais rejoindre Crom...? Je veux dire...qu'il se rendra compte que je n'étais pas moi meme ces derniers jours...
-Si Crom juge tes actes,je suis sur qu'il en tiendra compte.
-Temps mieux..dis tu ne diras rien a ma famille,promets le moi...
-Tu as ma parole.


Sur les paroles de Nogusta,les yeux de Malgaren se fixèrent,devenants aussi vides qu'un ciel sans étoiles.Nogusta passa passa sa main devant les yeux de l'homme et les enterra au pieds d'un arbre,par respect pour leurs familles.

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nogusta
Chef de clan
Chef de clan
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/05/2008

MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   Mar 5 Aoû - 19:27

Des quelques jours après,Les Tuataras avait eu l'idée de se réunir. Nogusta venait de passer une mauvais journée.. d'abord une belle rencontre avec une demoiselle à Khemi; rencontre qui s'était soldée par une déception. Cette demoiselle était en fait une fille de joie...s'étant approché de lui comme elle s'approche de tous les hommes ayant quelques pièces en poche..
De plus,Nogusta l'a découvert alors qu'elle était en compagnie de deux hommes et l'un deux avait décider de marquer son esprit. Après une joute verbale,Nogusta se retira..pour laisser a cet homme un court instant de festivité et de réjouissement. Le Noir alla dans l'entrée et sorti sa dague,sous les yeux de l'aubergiste qui prit peur Une fois la dague sortie,il la laissa un moment sur la flamme d'une lampe a huile,jusqu'a ce que la lame devienne rouge foncée, L'aubergiste ne pu que regarder la scene,incapable de dire un mot.
L'heure était venue de montrer à l'homme qui bafouillait,son futur visage..;fixant la lampe,le visage de Nogusta se noircit d'une sourire malfaisant. Toujours aussi calme,il se diriga vers la salle principale,ou était assis la fille de joie dans les bras de l'autre homme.

Sur le pas de la porte,Nogusta regarda la fille et les autres occupant de la salle,tous des employés de l'auberge. Nogusta lu la deception de la fille sur son visage,du au comportement de l'homme trop sur de lui et celui de Nogusta..
Le Noir se retourna et sorti sans un mot,adressant un regard d'adieu a la fille.
Devant l'auberge,Nogusta ne savait plus quoi faire,et a ce moment là il entendit un cri venant de la plage. Passant en futivité,il passa dans la ruelle et se retrouva derrière un homme,menacant une fille de joie d'une lame longue.
Cette fois-ci c'était trop pour Le Noir,cette journée tournait mal. Il devait intervenir. Se rappelant de l'homme dans l'auberge,il se placa a coté de l'homme a l'épée et lui trancha lentement les veines du poigné avant de lui bruler le visage avec la lame encore bouillante. Sans attendre un autre cri,il fit une révérence et disparut.

Plus tard dans la journée,Nogusta eu une autre déception. Décidement,cette journée était maudite par Set..
Approchant du port de Khemi, Nogusta fut marqué par des cages et surtout par ce qu'il y avait dedans... un enfant et ses parents. Malheureusement..trop tard pour les parents...ils n'avaient pas survécu au voyage. L'enfant n'était pas perdu mais il ne fallait pas perdre une minute..
A coté de lui se tenait Pesmerine et Aklan. Aklan avait le meme sentiment que Nogusta,cet enfant n'avait pas sa place dans une cage..mais Pesmerine avait les yeux ailleur. Pour elle le plus important était le tigre dans la cage à coté...
Peu de choses choquaient Nogusta,et là,il ne savait pas se qui se passait. Ou se trouvait le coté maternel de Pesmerine..?
lassé de sa journée,Nogusta s'éloigna du groupe et des cages..pour se libérer du poids qu'il avait sur les épaules. Quand Pesmerine et Aklan le rejoignèrent,il retourna a coté des cages et s'agenouilla près de l'enfant recroquevillé près du poisson avarié et des fruits bouffés par les betes..

-Ne t'inquiete pas mon garçon. Cette nuit tu seras libre.

Ce fut les derniers moments de cette journée. Aklan,Pesmerine et Nogusta allèrent se coucher.

_________________
**L'amour est un crime,dont le commencement est un regard,et dont la fin est éternelle.**
¤Si la vie la plus longue n'est pas toujours la meilleure,la mort qui se prolonge est toujours la pire.¤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal de Nogusta.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal de Nogusta.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Existe-t-il un journal des logs ?
» Nuvi 1490T - Recupération des données du journal de trajet dans Mapsource
» Enregistrer puis reproduire journal de trajet Nüvi 465T camions
» cahier journal
» Effacer le journal actif du Navigator V

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Exploits {Section RP} :: Journal de bord des Tuataras-
Sauter vers: